Les Rabanadas de Mamie Tino

image

Les rabanadas, c’est la version portugaise du pain perdu.
Sauf que celui ci ne contient pas d’oeufs, juste du lait dans lequel ont fait infuser du citron et de la cannelle.

Elles sont servies traditionnellement au moment de Noël et font partie des 13 desserts traditionnels.
Enfant, j’ai rarement fêter Noël au Portugal (2 fois) nous y allions déjà tous l’été et les km pour seulement quelques jours freinaient un peu mon père.
Nous le fêtons donc en France avec Papi-Mamie Tino et leur famille qui étaient notre famille d’adoption ici (eux aussi d’origine portugaise)

image

Le 24 au matin, on commençait la préparation des nombreux desserts. On y passait la journée. Je crois que je n’aimais pas particulièrement ce moment. C’était long, l’odeur de la friture dont j’ai horreur, me donnait des hauts les cœurs…
Mais au final avec du recul, c’était sympa et plutôt émouvant quand on y repense. Je voyais une corvée mais Mamie-Tino un échange et un moyen de transmission. Elle était toujours patiente, détendue, un peu rêche et autoritaire comme beaucoup de mamies matriarcales portugaises.

Le repas du 24 est plutôt simple ; morue bouillie-pommes de terres-choux-carottes.
Au file des années, la tradition française c’est immiscée petit à petit. Des huîtres, des escargots de bourgognes, du foie gras… Sont apparus sur notre table.
Mais la simplicité était de mise.
Les enfants allaient à l’église et en rentrant on mangeait tous ensemble
Et on finissait par la table remplie de dessert avec un verre de champagne en déballant les cadeaux (

C’est Mamie Tino qui m’a appris à faire cette recette et c’est à mon tour de vous la transmettre
Le caramel c’est un petit plus, une touche française en quelque sorte 😉

Pour l’appareil qui servira à imbiber le pain
1 litre de lait, 50g de sucre, l’écorce d’un citron bio et 1 bâton de cannelle
1 pain de mie tranché de la veille.
Vous trouverez une recette ici

Dans une casserole faire tiédir le lait avec le sucre, l’écorce du citron et le bâton de cannelle.
Laisse refroidir le mélange quelques minutes.
Déposer les tranches de pain dans un grand plat et verser le mélange liquide.
Réservez au frais 2h minimum

Pendant ce temps, on passe au caramel

Pour le caramel
100g de sucre, 30g d’eau, 40g de beurre (de coco pour moi) et 3 cs de crème épaisse que vous aurez fait chauffer

Dans une casserole à fond épais faites fondre le sucre et l’eau et faire cuire jusqu’à obtention d’une couleur bien dorée caramel.
Surtout n’y toucher pas et ne remuez pas.
Quand votre caramel à atteind sa jolie couleur, ajouter hors du feu le beurre et la crème chaude.
Attention aux éclaboussures, mélangez et faite cuire jusqu’à ce qu’il épaississe.
Faire tiédir

Dans une poêle faire fondre un peu d’huile et faire frire les tranches de pain.
Déposer les tranches sur du papier absorbant.
A ce stade, vous pouvez tremper les tranches de pains dans un mélange de sucre et de cannelle.
Je me suis passée de cette option, sachant que l’on va les servir avec du caramel.

Servir aussitôt les tranches de pain et faire dégouliner le caramel tiède…
Un vrai moment de gourmandise toit simple comme je les aime

image

Publicités

5 commentaires

  1. Tant de souvenirs dans cette recette ! J’aime ces recettes qui ont une histoire à raconter ~
    Ces pains-perdus donnent terriblement envie, d’autant plus qu’il n’y a pas d’oeufs dedans 😉

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s