Élo dans la Farine

Si on n'a plus de brioche, mangeons des gâteaux

En cette veille de Pâques (et de long week-end pour certains) je vous emmène avec moi découvrir cette jolie brioche toute bombée italienne.

Elle a un petit air du panetonne vous ne trouvez pas ? L’Italie regorge d’idées de brioches pour les fêtes de Noël ou de Pâques. Comme vous le savez, j’adore partir à la découverte des spécialités boulangère d’autres pays. Et les italiens m’ont inspirés plusieurs fois notamment au moment de Noël avec le panetonne.
Il y a 2 ans je m’essayais à la schiaccia di pascqua (une brioche à l’anis) qu’à j’avais adorée car très parfumée mais je vous avoue qu’elle peu en surprendre certains.

Cette fois-ci j’ai craquée pour une brioche qui lui ressembles un peu mais plus douce au niveau des arômes et qui plaira plus je pense 🙂

La particularité de celle-ci est dans la méthode de fermentation qui se réalise en plusieurs fois.
En effet le beurre, les oeufs, le sucre et les farine sont ajoutés en 3 fois après des temps de fermentation.
Ces étapes vont permettre de soulager la pâte lors de l’incorporation des ingrédients « dits lourds » et de lui donner sa texture si particulière.
Cela prend un peu de temps, quasi une journée de travail, mais une nouvelle fois cela vous garantira la réussite de votre recette et le résultat vaut vraiment la peine.

C’est aussi ce qui fait que la boulange est magique et si subtile. Elle demande beaucoup de temps et d’attention, diverses étapes (pas spécialement difficiles) mais c’est le secret de la réussite de votre recette. Le temps et la patience qui donnera de jolies pâtes goûteuses, aérée, bien fermentées, aériennes et filante. Et qui se conserverons beaucoup mieux.

Un conseil : fuyez les recettes de boulange dites « rapides » très tendance sur la blogosphère. Vous serez déçus et ce serait dommage alors que ce n’est pas si compliqué que cela 🙂

L’autres petite particularité de cette brioche est que le dessus est recouvert d’une croûte aux amandes. Toute croquante elle apporte une petite touche de gourmandise et crée un vrai contraste avec le reste de la brioche. Ça nous a beaucoup plus.

Le résultat ; on obtient une brioche très moelleuse, avec une mie aérienne légèrement, humide et filante. La croûte est plutôt fine mais bien présente. Elle protège cette mie si subtile, grasse et très parfumée grâce à la vanille, le citron et l’orange.

Une jolie brioche qui appelle le printemps et qui sera le petit-déjeuner ou goûter parfait pour Pâques. Pour nous elle fera partie des petites gourmandises prévues pour le dessert de dimanche.

Joyeux week-end pascal à vous tous et à mercredi.

Pour la pâte
510g de farine, 160g de sucre, 150g de beurre, 20g de levure de boulanger fraîche, 3 oeufs, 1 cc de sel, 1gousse de vanille, le zeste de deux oranges et d’un citron non traités

Pour la croûte d’amandes
1 blanc d’oeuf et des amandes éfilées

-Dans la cuve de votre robot, versez 80g d’eau tiède et 15g de levure.
-Laisser au repos 10min
-Ajouter 140g de farine et mélanger rapidement pour former une boule. Couvrir et laisser doubler de volume.
-Dans un bol mélanger un oeuf, 50g de sucre, 50g de beurre mou et 120g de farine pour obtenir une pâte.
-Quand la 1ère pâte est levée, ajouter le mélange oeuf-sucre-beurre-farine. Et pétrir jusqu’à obtenir une pâte bien lisse (15 mins en petite vitesse). La pâte doit être souple et élastique.
-Couvrir et laisser doubler de volume dans un endroit tiède pendant 2h.
-De nouveau un bol mélanger un oeuf, 60g de sucre, 50g de beurre mou et 120g de farine pour obtenir une pâte.
-L’ajouter à la pâte qui a doublée de volume. Pétrir jusqu’à obtenir une pâte bien lisse (15 mins en petite vitesse). La pâte doit être souple et élastique.
-Couvrir et laisser doubler de volume dans un endroit tiède pendant 2h.
-On recommence une troisième fois : mélanger un oeuf, 50g de sucre, le zeste des agrumes, les graines de vanille, 50 g de beurre mou, le sel, les 5g de levure restant et les 130g de farine. Pétrir jusqu’à obtenir une pâte bien lisse (20 mins en petite vitesse). La pâte doit être souple et élastique.
-Former une boule et la placer dans un moule assez haut (l’idéal serait un moule a panettone. Mais vous pouvez très bien vous servir d’un moule a soufflé recouvert de papier sulfurisé.
-Avec un couteau bien aiguisé, faire une croix plutôt profonde.
-Couvrir avec un linge humide et laisser doubler de volume dans un endroit tiède pendant 2h.
-Retirer le linge et prolonger la pousse d’1h.
-Préchauffer le four à 180°C (statique).
-Battre le blanc d’oeuf et badigeonner la brioche.
-Parsemer les amandes.
-Enfourner et cuire 40 mins.
-Surveillez bien la cuisson pour qu’elle ne dore pas trop.
-Quand elle est cuite, la faire refroidir sur une grille.

Allez vous venez vous assoir pour goûter ?

Source de la recette : le blog d’Edda que je remercie pour cette petite merveille.

Advertisements

4 thoughts on “Brioche de Pâques italienne-Focaccia pasquale

  1. talemelier dit :

    Encore une belle découverte. Cette recette aux subtilités toutes boulangères, ne fait qu’aiguiser ma curiosité.
    Merci 😉

  2. Cette brioche a du plaire !

  3. Merci pour cette recette. Tes photos sont très belles. Joyeuses Pâques.

  4. lesptitcreateurs dit :

    super bon vous povez regardez se site https://leptitjournaldulfvh.wordpress.com/

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :