Le Déssert


Un de mes dessert portugais préfère. Une petite crème qui ressembles de très près à la crème catalane ou à la crème brûlée.
C’est tout doux, légèrement parfumé au citron comme beaucoup des desserts portugais, onctueux, de quoi bien terminer un bon repas.

J’ai rencontré pour la 1ère fois ce dessert dans un restaurant lors d’un repas de famille. A l’époque il y avait une des plus grandes foire de Lisbonne (fermée depuis quelques années deja). Nous avions pour habitude de tous nous réunir, nous dînions au restaurant tous ensemble et après le repas allions faire du manège entre cousins-cousines-oncles et tantes.
Un super moment qui clôturait nos vacances d’été !
c’était le dessert que ma grand-mère prenait à chaque fois. Elle mange très peu mais quand il s’agit d’une petite gourmandise elle ne se fait pas priée.
Elles étaient servie dans des petites tasses en terre rouge brique, bien froides et parfois caramélisées comme nous le faisons pour les crèmes brûlées.
Une petite coupelle de meringues les accompagnaient.

J’adorais tremper les meringues dans la crème, c’était onctueux, une crème avec un aspect de velours légèrement citronné… Une merveille !

Je ne sais pas si vous avez remarqués mais la plupart des desserts portugais compte énormément de jaunes d’oeufs. Et savez-vous pourquoi ?
D’après me recherche il y aurait plusieurs hypothèses mais toutes en liens avec l’église et les nones en particulier.

La première serait que les nones utilisaient beaucoup de blanc d’oeufs pour enduire leurs coiffes et autres vêtements pour qu’ils restent blanc pur. Du coup il fallait trouver un moyen de recycler les jaunes.

La seconde doit au fait que le loyer à payer des monastères était généralement payés en nature à des dates fixes. Les nones qui élevaient des poules, en partie pour payer ce fameux loyer, se retrouvaient avec des quantités astronomiques d’oeufs. Il fallait donc les écoulés très rapidement avant qu’ils ne s’abîment.

La troisième ; Jusqu’au milieu du 18ème siècle, le Portugal comptait un nombre fous de couvents. Ils servaient à y caser les filles des familles nobles pour que le frère aîné ou que la fille préférée touche l’héritage. Les nonnes étaient donc issues des grandes et riches familles portugaises. Dans les monastères elles se retrouvaient à élever des poules qui pondaient énormément d’oeufs. Pour s’occuper, elles passaient leurs journées à les transformer en desserts et dont certains font la réputation du Portugal. Je pense notamment au toucinho do céu, aux ovos moles, aux queijadas mais aussi aux Pasteis de nata !

La recette
1/2 litre de lait entier, 3 jaunes d’oeufs, 3cas de sucre en poudre, 1cas de fécule de maïs et l’écorce d’un demi citron

-Dans une casserole portez à ébullition le lait avec l’écorce du citron.
-Dans un saladier battre les jaunes avec le sucre jusqu’à blanchissement.
-Ajouter la fécule de maïs et mélanger.
-Verser le lait chaud sur le mélange jaunes/sucre et remettre dans la casserole.
-Faire cuire à feu doux jusqu’à épaississement. La consistance doit ressembler à une crème pâtissière.
-Verser dans des coupelles ou un plat et faire refroidir totalement.
-Servir très frais accompagné de petites meringues ou des langues de chat.

Allez vous venez vous asseoir pour goûter ?

Publicités

One thought on “Leite-creme

  1. gridelle dit :

    je pense la tester bientôt cette petite crème la texture me tente beaucoup

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :