Sandwich végétarien

Qui a dit qu’être végétarien était ennuyeux ?

Dans mon entourage, les gens sont souvent pleins de préjugés en ce qui concerne la cuisine végétarienne.
Ou j’ai plutôt envie de dire qu’ils sont très mal informés, qu’ils ne veulent pas s’y intéresser.

Etre végétarien ne consiste pas seulement à manger des graines ou de la salade.
Etre végétarien c’est un choix mûrement réfléchi.
On ne devient pas végétarien par effet de mode ou parce que c’est tendance.
La cuisine végétarienne est riche et savoureuse. Variée et colorée.
Elle n’est pas ennuyeuse bien au contraire comme le prouve la recette du jour.
Certaines nanas le font très bien et sont de belles ambassadrices de cette façon de vivre et consommer : Camille, Marie, Lilie, Emilie

Pour Noël, nous étions invités chez les grands-parents de R.
Des grands-parents super cool, son grand-père encore plus. Un mini bonhomme (moins d’1m60) de 80 ans, remplis d’humour, blagueur…
Et puis tonton Ucl et Dédé étaient là aussi.
Son père et sa Miss.

J’avoue, je redoute toujours un peu ces repas.
Autant chez sa maman, je n’ai aucunes craintes. Mon régime est totalement accepté et compris. On ne me juge pas pour ce choix qui m’est propre et que je n’impose à personne. Et encore moins à la personne qui partage ma vie, en l’occurrence son fils.

Mais là, j’appréhendais parce que je savais d’avance à quelle sauce je serai dévoré.

Je ne demande et ne demanderais jamais qu’on me fasse des privilèges parce que je ne mange pas de produits carnés.
C’est mon choix, je m’adapte, je mange ce que je peu, ne demande pas qu’on me fasse un plat à part. L’idée me gêne et ce n’est pas dans ma nature de m’imposer ainsi.

Donc pour Noël nous avons eu droit au « traditionnel repas ».
Celui qu’on imagine tous : la pièce de viande bien saignante, du poisson fumé, fois gras…
Et que moi, et bien je ne mange pas.
Je vous le laisse, votre repas, avec grand plaisir.
Je n’envie surtout pas ; votre saumon plein de pesticides, votre viande ultra polluante, votre fromage du supermarché au bon lait ultra pasteurisé qui exploite ces éleveurs, votre saint Jacques ultra cuite et surgelée accompagnée de champignons en boîte, votre pain remplis d’améliorants, de colorants et de conservateurs …

Ce qui me gêne pendant ces repas, ce n’est pas le menu. Je respecte chacun ces convictions.
Ni le fait que je ne mange quasiment pas ou peu. Je me contente de peu.
Ce qui me gêne, ce sont les blagues !
Celles bien lourdes et étouffantes.
Celles qui me jugent et qui sont parfois rabaissantes.
Celles qui me font passer un message.
« Eh les gars, vous inquiétez pas je ne suis pas naïve et je comprend parfaitement.
Je parle peu, c’est un fait. Mais je comprend très bien vos insinuations. »

Celles du genre « tu bois du café Élo ? Il n’y a pas de viande dedans », « ben, le saumon c’est pas de la viande », « Une petite tranche (de viande) Élo ? »
« C’est moi, R, ou t’as perdu du poids/masse depuis que t’es avec Élo »
« Oh mais tu sais, t’es libre, t’as le droit de t’acheter un steak. J’espère qu’elle ne t’interdit pas d’en manger ».
« Tu crois que les légumes ils souffrent quand on les ramasse ? »…..

Ah ah ah c’est drôle !
Et oh les gens, je suis là !!
Ou ou ! Vous me voyez ?
Je le comprend votre humour à la noix.

Vous savez c’est quoi votre problème dans le fond ?
C’est que vous avez peur !!
Oui peur !
Peur de ce que vous ne connaissez pas.
Peur de ce que vous ne maîtrisez pas.
Peur de cette chose inconnue.
Peur de cette façon de vivre si différente de la votre.

Et vu que vous ne vous y intéressés pas, votre seule manière de faire face à cette Peur : c’est de rabaisser et critiquer l’autre.
Parce qu’il est différent de vous et partage d’autres valeurs que les vôtre.
Vous préférez rabaisser sa manière de vivre, sa philosophie de vie.
Vous avez peur de cette chose inconnue que vous voyez de loin.
Cette chose bizarre que je ne vous impose pas.
Avec laquelle je vis très bien depuis 7 ans.
Que votre fils accepte, partage et aime.

Et pendant ce temps vous préférez parler de voitures, de gogner sur les voisins, de Renault 25 (qui peu aimer cette horreur).
Nous en mettre plein la vue avec votre façon de consommer excessive. Votre consommation excessive de plastique qui frôle le Pib du Tokelau.

Ayez un peu de bon sens ; taisez-vous ou intéressez-vous !

Et ce sandwich, il est pour vous.
Et pour tous vos préjugés.
Qu’il est juteux et bien riche.
Qu’il est frais, rassasiant et coloré malgré l’hiver.
Qu’il est bon et beau.
Plein de bonnes choses pour le corps et pour l’esprit, qui ne contiennent pas de pesticides.
Que le pain est fait maison avec de la farine bio ….

Et ne leurs dite pas, mais R. adore cette cuisine et c’est un très bon « faux-végétarien »

La recette

Pour les légumes vinaigrés
Ils se conservent 3-4 semaines au frais

1 tasses de carottes découpées en fins bâtonnets, 1 tasse de choux rouge découpé en fines lamelles, 3 cc de sel, 3 cs de sucre de roux, 1 tasse de vinaigre de cidre et 1,5 tasse d’eau

-Dans une casserole faire tiédir l’eau et le vinaigre. Vous devez pouvoir tremper votre doigt sans vous brûler.
-Dans un grand pot en verre mélanger le sel, le sucre et le vinaigre. Mélanger jusqu’à ce que le sel et le sucre soit bien dissout.
-Ajouter l’eau et les légumes.
-Bien mélanger et laisser au repos au frigo une journée avant de déguster

Pour le houmous
150g de lentilles corail, 150g de carottes cuites, 1 petit oignon rouge, 1 gousse d’ail, 3cs d’huile d’olive, sel, piment d’Espelette (ou piment de Cayenne) et 4 cs de purée de sésame (à défaut vous pouvez la remplacée par de la crème).

-Faire cuire les lentilles 15 mins.
Elles doivent être très bien cuites. Chose qui facilitera l’étape suivante.
-Les égoutter et les faire refroidir.
-Verser les dans le blender avec le reste des ingrédients de la recette.
-Et mixer jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.
-A ce stade je vous laisse juger par vous même de la consistance désirée.
Si vous l’aimez un peu plus souple, ajouter de l’huile d’olive.
Au contraire si vous l’aimez un peu plus dense ou crémeux, ajouter de la purée de sésame (ou de la crème).
Réserver dans un bol au frais jusqu’à la dégustation.

Pour les oignons caramélisés
200g d’oignons, 15g de beurre,1 cs de sucre roux ou vergeoise et 1cs de vinaigre balsamique

-Emincer finement les oignons.
–Dans une sauteuse, faire chauffer le beurre.
-Ajouter les oignons émincés et laisser cuire 10 minutes à petit feu en mélangeant le moins possible.
Les oignons doivent être translucides et prendre une légère coloration.
-Ajouter le sucre, le vinaigre et saler a votre convenance.
-Mélanger et poursuivre la cuisson à petit feu 10/15 mins.
-Réserver.

Pour l’assemblage
3 tranches de pain de mie par sandwich, du houmous de lentilles corails/carottes , des feuilles de mâche, des oignons caramélisés et les légumes vinaigrés.

-Tartiner une tranche de pain de houmous.
-Repartir une couche d’oignons.
-Parsemer de pickles.
-Et de quelques feuille de mâche.
-Recouvrir d’une deuxième tranche de pain.
-Repartir d’oignons et de pickles.
-Et de quelques feuille de mâche.
-Et on recouvre de la troisième tranche de pain.
-On coupe le sandwich dans sa diagonale pour obtenir 2 triangles.

Et on déguste aussitôt

Allez-vous venez-vous asseoir pour goûter ?

Publicités

3 commentaires

  1. Coucou Justin
    Merci pour ton passage par ici.
    Ce n’est pas toujours évident pour les autres.
    Et peut-être très difficile à faire accepter quand, comme toi, on est jeune et qu’on viens d’un milieu agricole où la viande est culturellement très ancrée.
    Mais je suis certaine que les mentalités évoluent et continueront d’évoluer. Notre manière de consommer actuelle est arrivée à son terme et est à bout de souffle.
    Les gens ressentent de plus en plus le besoin de choses plus simples et naturelles. Que se soit dans leurs assiettes ou dans leur manière de vivre et consommer.
    Le végétarisme est un bon moyen pour un retour au naturel et pour enclencher ce changement.
    Persévère sur ce chemin je suis de tout cœur avec toi.
    À très bientôt

  2. Très, très, très beau texte !!! Je suis tout à fait d’accord avec toi, et parfois lorsque je veux manger végétarien ai beaucoup de reproches, de critiques et de préjugés. Pourtant, je trouve que la cuisine végétale est bien plus intéressante et passionnante ! Et là, avec ce sandwich magnifique et qui à l’air terriblement bon, tu le prouves au monde !
    Ta photo est juste sublime j’en suis fan !
    Merci à toi,
    bisous
    Justin

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s