Clafoutis aux cerises





J’avoue être une personne hypersensible-romantique.

Au quotidien, j’essaie de le gérer du mieux possible mais cela n’est pas toujours évident.

J’ai souvent besoin de calme et de solitude pour pouvoir recharger mes batteries.
Trop de bruit m’écœure, m’agresse et m’épuise énormément.
Les nombreuses interactions avec les autres m’épuisent.
La foule et être trop entourée m’affecte énormément.
Les repas de famille, les réunions, ces espaces confinés où il y’a trop de monde, où les énergies sont enfermées et ne circulent pas, où trop de discussions à la fois, sont un vrai fardeaux pour moi.

Cela me donne la nausée, me pollue, toutes ces stimulations m’affecte.
Mon cerveau n’arrive pas à suivre, à gérer tous ces stimuli.
Il se déconnecte et court circuite.
Je me renferme, je deviens moins souriante, je me recroqueville au plus profond, mon regard se tourne vers l’intérieur et je me coupe du reste.
Dans ces moments là j’ai besoin de m’isoler, de me recentrer sur ces émotions, les comprendre.
Ce n’est pas par égoïsme je vous rassure. J’essaie simplement de comprendre qui je suis et mes émotions avant de comprendre les autres.
Pas toujours évident, surtout pour les autres.

*Mais avec le temps, je pense être enfin arrivé à faire de ces sentiments, une source de plaisir et d’être heureuse dans ce sentiment, cet état d’esprit.

C’est pour mieux me rêver, me fortifier, me retrouver, créer, penser, de voir la beauté où elle est vraiment, imaginer et me rêver encore plus.
Dans cet état j’arrive à prendre conscience de cette existence qui m’appartient et qui m’échappe parfois.
À être plus en adéquation avec qui je suis vraiment.
Cette état d’esprit-de vie me permet d’être plus ancré dans le présent, elle m’alimente.
C’est mon carburant, celui qui me fait avancer.
Il me fait sentir encore plus là, ici.
Il m’oblige à prendre mon temps, du recul sur certaines choses, d’observer en me mettant en retrait.
D’être un peu à contre courant aussi.
Mais d’être aussi à ma place, de m’y sentir bien.
Et d’être heureuse tout simplement.

D’apprécier encore plus les petites choses simples et petits bonheurs du quotidien.

Comme l’arrivée des premières cerises, la fabrication du premier clafoutis de l’année, de pouvoir le photographier et vous le proposer aujourd’hui.

La recette

2 oeufs entiers et 1 jaune, 75g de farine, 70g de sucre (complet ici), 150g de crème fraîche entière, 320g de lait entier, 1 pincée de sel, 1/2 cc de cannelle, 30g de beurre noisette et 300g de cerises

-Préchauffer le four à 165 °C.
-Dans un saladier battre les œufs avec le sucre, le sel, la farine et la cannelle jusqu’à obtenir un mélange mousseux.
-Verser le beurre noisette, la crème, le lait et mélanger rapidement.
-Beurrer le moule de votre choix.
Je vous conseille d’en choisir un légèrement profond pour obtenir de belles parts un peu épaisse.
Le miens fait 18/18 et 5cms de profondeur.
-Déposer les cerises entières ici et les recouvrir avec l’appareil préparé en amont.
-Enfourner 40 mins environ.
Le miens a mis plus d’une heure à cuire.
N’hésitez pas à vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau qui doit ressortir sèche.
-Le laisser refroidir totalement avant de le découper.

Allez vous venez vous asseoir pour goûter ?

Publicités

1 commentaire

Un petit mot ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.