Je pense qu’avec cette nouvelle recette, je vais déclencher en vous un nouveau rituel ; « les pancakes du dimanche matin ».

Mes années collèges ont toutes été sympas. J’étais plutôt bonne élève, discrète, déléguée de classe.
Je fesais mon petit bout de chemin tranquillement, sans faire de bruit, entourée d’une bande de copains.
Nous nous connaissions et nous suivions tous depuis la primaire, maternelle pour certains.
Le genre d’amitié qui s’étouffe un peu après le passage au lycée où chacun fait des choix d’orientation et de villes différentes.

J’ai découvert les pancakes, lors d’un échange scolaire à Londres en 4ème (il y a plus de 17ans…).
Je me souviens très bien de ce voyage.
Nous logions chez l’habitant, en binôme (coucou Manue si tu passes par là). Notre famille habitait une petite maison de banlieue en bordure d’une forêt.
Le soir, nos hôtes, déposaient nos restes de nourriture à l’extérieur.
Des « habitants à 4 pattes » venaient manger les restes : les renards et les blaireaux. Je n’en avais jamais vu d’aussi près. C’était un peu effrayant mais tellement mignon à la fois de pouvoir les observer, cacher derrière nos fenêtres bien à l’abri.

Bref pour en revenir aux pancakes, notre famille nous en a fait une fois : le matin de notre départ.
Je crois que je n’oublierai jamais leurs textures : entre pain et crêpe épaisse.
Ils étaient bien épais, d’un moelleux inoubliable, avec une vraie texture.
Quelque chose qui se tient. Sur lequel on peu étaler de la confiture, du beurre ou de la pate à tartiner et qui ne se déchire pas.
J’en garde un souvenir mémorable.

Chez nous, quand j’étais enfant-ado, nos petits déjeuners se résumaient à pain-beurre (margarine)-confiture. C’était d’une monotonie… Moi qui adore les repas variés et joyeux, c’était loupé.
Mais je me suis bien rattrapée une fois le cocon familial quitté 😉

J’ai toujours voulu retrouver le goût de ces pancakes londonien.
J’ai testé des dizaines de recettes sans jamais réussir.
J’ai fini par abandonner en me disant que c’était et resterais une sorte de « Madeleine de Proust » ou comme la cuisine de nos grands-mères.
Celle que l’on adore, qui n’a pas de recette.
Et même si il en existait une, le goût ne serais jamais le même.
Puisque le moment n’est pas le même, que nous ne sommes plus les mêmes, avons évolué, enjolivé ce souvenir peut-être…
Je rangeait doucement ce souvenir dans un petit coin de mon cerveau déjà bien remplis de souvenirs culinaires.

Jusqu’au jour où je suis tombée sur La recette. Celle de Sarah du blog Crokmou.
J’ai testé la recette 5 fois avant de la partager avec vous.

Ils sont comme dans mes souvenirs : bien épais, pas gras, moelleux, cotonneux même.
C’est La recette parfaite des pancakes au levain.
Dans sa recette Sarah, ne met pas de levain.
Si vous n’en avez pas, elle fonctionne très bien. Il vous suffit de suivre toutes les étapes.
Le levain apporte un petit truc en plus, du goût, la texture aussi, l’alveolage.

Comment j’incorpore mon levain ?
Je conserve mon levain dans le frigo. Il est au repos.
Je l’utilise 2/3 fois par semaine pour notre pain quotidien.
J’en garde une quantité suffisante.
J’en prélève une partie pour faire ma boulange et je conserve la souche sagement au frais.
Je le nourrit régulièrement. Sinon je lui donne le surplus de levain fait pour mes pétrissées.
Pour les pancakes c’est super simple, je prélève directement dans mon pot, celui du frigo. Que je remplace par la même quantité en farine et eau. Et je le laisse revenir à température ambiante avant de l’ajouter à la pâte à pancakes.

Exemple
Si j’ai besoin de 3 cs de levain.
Je les prend dans le pot et je rajoute 3 cs de farine et 3 cs d’eau.

 

La cuisson
Nous avons testé la cuisson dans une poêle anti-adhésive qui n’était pas super chouette.
Du coup je me suis offerte une petite poêle à pancakes en acier.
Et là rien à voir, c’était ce que je recherchais.
C’est certes un peu délicat, il faut graisser plus souvent mais la cuisson est parfaite et plus adapté.

 

La recette
300g de farine, 30cl de lait, 3 oeufs, 30g de beurre fondu, 80g de sucre en poudre, 1 pincée de sel, 1/2 sachet de levure chimique et 6cs de levain liquide

-Sortir la quantité de levain du frigo
-Dans un saladier mélanger les oeufs avec le lait et le beurre fondu.
-Dans un bol mélanger les poudres ; la farine, la levure chimique, le sel et le sucre.
-Ajouter les poudres au mélange liquide.
-Et on termine par le levain liquide.
-Melanger rapidement jusqu’à obtenir un pâte consistance pâte à gaufres.
-Laisser au repos à température ambiante 2h.
-Reserver au frais 12h ou une nuit.
-Le lendemain il vous suffit de passer à la cuisson.
-Faire chauffer la poêle avec de la matière grasse.
-Déposer la pâte dans la poêle.
-Quand des petites bulles apparaissent, retourner le pancakes et poursuivre la cuisson.
-Continuer avec le reste de la pâte.

Et de les déguster encore tiède

Allez vous venez vous asseoir pour goûter ?

Publicités

5 thoughts on “Les meilleurs pancakes au levain

  1. Élo dit :

    J’essaie de gérer le mieux possible les quantités pour ne pas avoir de surplus.
    Parfois je l’ajoute dans des cakes salés ou sucrés, dans les crêpes aussi. Un peu au hasard pour être honnête. Ça fonctionne toujours pour l’instant.
    Merci d’être passée par ici, j’espère qu’elle te conviendra 🙂

  2. Élo dit :

    Bonjour Michel
    Merci pour vos compliments et encouragements. Cela me fait tres plaisir.

  3. MICHEL31 dit :

    Bonjour,
    Très bonne suggestion mais il va falloir attendre dimanche prochain, ça va être long …
    Félicitations pour la qualité de votre blog.
    MICHEL31

  4. Elle m’intéresse cette recette de pancakes au levain. Je ne sais pas toujours quoi en faire quand il m’en reste après avoir fait mon pain !
    Merci pour ce partage 😊

  5. Ils auraient été les bienvenus pour mon petit déj ces pancakes !

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :