Il y a quelques jours, direction le Mont St Michel pour un événement plus que sympathique.

 

Imaginez vivre une Battle cuisine avec d’autres blogeurs Food, entouré de Philippe Urraca (MOF patisserie), Martial Enguerhard (MOF cuisine), Alain Grespier (chef cuisinier de l’auberge) dans les cuisines de l’auberge de La Mère Poulard, cette cuisinière légendaire.
En plus de la Battle d’autres surprises nous attendaient.

Jeudi matin départ de notre Normandie pour partir à l’extrême sud de la région.
Une 1ère pour R. qui m’accompagne et la 3eme pour moi.
Après plus de 4h de route nous arrivons enfin, avec un peu de retard mais bien arrivés.
Quelques blogeurs sont là : je reconnais Aude, découvre Clément, Marie, Cyrielle, Sabine, Maryline et Christelle.
Maud, Céline, Clélia arriveront plus tard.
Gilles nous attribue nos chambres et nous partons directement en ballade.

Tenue exigée : une tenue qui ne craint rien.
Nous partons découvrir la baie ! Moment génial.

Nous avons les pieds dans la boue, ça glisse, en s’enlise dans les sables mouvants, on a de l’eau jusqu’aux genoux, le courant nous pousse.
On rigole, on fait connaissance, des affinités se créent, l’ambiance est détendue.
Le séjour s’annonce bien.

Après plus d’une heure de ballade et les joues toutes roses, on se lave les pieds et direction l’abbaye pour une visite guidée.
Céline et Clelia nous rejoignent.
Le groupe est presque au complet.

Nous grimpons les dizaines de marches et nous arrivons tout en haut.
La vue sur la baie est magique. La mer reprend sa place, on découvre les prés bien verts plus loin, quelques moutons aussi.
Nous déambulons dans l’abbaye en compagnie de notre guide. Elle nous raconte l’histoire du Mont fondé en 708.
C’est l’Archange St Michel qui aurait ordonné à l’évêque Aubert de construire un sanctuaire sur le mont Tombe. Un îlot perdu dans la baie entre Normandie et Bretagne.
La construction à durée plus de mille ans pour enfin arrivé au résultat que l’on connaît aujourd’hui.
Un lieu unique au monde qui se retrouve totalement entouré par la mer 15 fois par an.

Dans le passé le Mont est devenu une prison, un centre culturel mais reste et restera un haut lieu de la Chrétienté. Qui accueil plus de 2,5 millions de visiteurs par an.
Impressionnant non ?

Après la visite, nous filons changer de tenue pour le dîner et faire la rencontre des chefs qui nous attendent déjà.
L’apéritif se passe dans la sale du piano.
Maud arrive, le groupe est enfin au complet. Il est temps pour nous de nous présenter et d’en dire un peu plus sur nous.
Je connais ‘irréellement » la plupart de mes camarades et j’en découvre d’autres.
Nos parcours sont tous différents, l’origine de nos blogs également.
Mais la passion est au coeur de chacun d’entre nous et pour certain c’est viscérale.
La passion est lisible, ils vivent la chose.
J’ai beaucoup aimée ce moment. Le plus intime et remplis de pudeur du séjour.
Un très beau moment.

Après toutes ces émotions, rendez-vous dans l’auberge pour le dîner.

Et devinez le menu : la fameuse omelette de la mère Poulard.

Savez-vous que la mère Poulard est bourguignonne d’origine ? De Nevers exactement.
Elle a une vingtaine d’années quand elle arrive au Mont où elle épouse le fils du boulanger du Mont St Michel un certain Victor.
Cest en 1888 que s’ouvre l’auberge pour accueillir les pèlerins venus du monde entier.
Annette est une cuisinière très douée et est reconnue comme « Mère » un titre qui distingue son talent.
Voilà comment le succès de Mère Poulard débute.

Le dîner se passe super bien et dans une ambiance très chaleureuse. On continue de faire connaissance, l’ambiance est détendue, on profite de l’instant. C’est chaleureux, le groupe est harmonieux, on s’entend super bien.
Les chefs sont parmi nous, il n’y a pas distinction, ils sont naturels, à l’aise.
J’étais loin d’imaginer que les choses se passeraient aussi bien.
Je vais de surprises en surprises et c’est vraiment chouette.

Après un bon repas copieux, nous partons découvrir les remparts de nuit.
Personne dans les rues, à part nous et quelques chats errant.
La fatigue commence à se faire sentir. Nous rejoignons nos chambres parce que demain c’est le moment tant attendu.

Le séjour en images.
Peu de photos, certaines resterons privées mais je suis certaine que vous allez en découvrir d’autres chez mes acolytes de voyage.

Je tenais à dire merci à Pamela, Gilles et Stéphane pour l’organisation et l’ensemble du séjour.
Tout était parfait.
Un grand merci aux MOF et au chef pour la patience, les conseils et le naturel. Des chefs avec les pieds sur terre et très humain.
À toute l’équipe de l’auberge de La Mère Poulard de nous avoir autant gâtés.
Et à mes partenaires de séjour. De jolies et de vraies belles rencontres.

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :