Palatschinken, les crêpes Autrichiennes

Crêpes épaisses et confiture

Vendredi nous fêteront la chandeleur.
Avec elle, les journées qui se rallongent et les prémices du printemps.
Et cet entre-deux si agréable.
Le réveil de la nature, le retour du chant des oiseaux qui reprennent procession et sont de plus en plus présent dans le jardin.
Nous avons depuis cet automne deux couples de mésanges qui occupent le jardin sans avoir trop peur de nos deux félins. Elles partiront se nourrir dans la nature et j’espère les retrouver quand les mauvais jours reviendront. Elles sont si mignonnes à observer.
L’hortensia lui commence à bourgeonner, quelques petites feuilles toute vertes ont déjà fait leurs apparitions. Malgré la grosse taille de l’autome, j’ai l’impression qu’il ne m’en veut pas trop et qu’il va encore être très beau cette année.
L’hiver doux et calme laissera bientôt sa place au printemps, au réveil et à la nouveauté.
J’ai hâte de voir ce qu’il nous réserve.
Et de voir nos petites graines germées et s’épanouir.

Tout le monde connaît les crêpes classiques.
Ici nous les aimons nature ou légèrement voilées de sucre.
Bien fines et parfumées de rhum. Suffisamment pour qu’on le goûte bien mais pas trop pour qu’il n’envahisse pas tout.
Roulées pour R. et pliées pour moi.
Dégustée tièdes c’est ainsi qu’elles sont meilleures.

En Autriche, il existe une variante un peu plus épaisses que les nôtres : les Palatschinken.
Roulées selon la tradition, elles sont garnies de confiture d’abricot et saupoudrées de (beaucoup) sucre glace.
Elles sont souvent servies avec une sorte de garniture au chocolat et noix ou avec du fromage blanc.
Mais le plus important je crois réside dans leurs manière d’être servies ; c’est à dire roulées et jamais pliées.

Comme vous pouvez le voir, par habitude, je les aient pliées…
Ce qui ne change en rien au goût je vous l’accorde.
Ah les habitudes…

Belle chandeleur à vous.

La recette
2 gros oeufs, 25 cl de lait, 130 g de farine, 1 pincée de sel et un peu de beurre pour graisser la poêle
De la confiture d’abricot et du sucre glace pour la garniture

-Dans un saladier, fouetter les oeufs avec le lait et la pincée de sel.
-Ajouter la farine tout en mélangeant.
-Poursuivre jusqu’à obtenir une pâte lisse et sans grumeaux.
La pâte est un peu épaisse, ne vous inquiétez pas.
-Faire chauffer une poêle antiadhésive avec un peu de beurre.
-Quand elle est bien chaude verser de la pâte au centre et étaler là uniformément.
-Une fois que le dessous est cuit et légèrement coloré, retournez-la avec une spatule et faites cuire l’autre côté pendant environ 15 secondes.
-Poursuivre avec la pâte restante.
-Recouvrir chaque Palatschinke avec la confiture et rouler les (ou les plier).
-Saupoudrer de sucre glace et déguster aussitôt encore tiède.

Allez vous venez vous asseoir pour goûter ?

Publicités

5 commentaires

  1. bonjour à vous , je viens de découvrir votre blog , je le trouve très attrayant , surtout les recettes , je viens de découvrir une recette autrichienne de crêpes , super sympa . Je vous invite à venir découvrir mon univers laviehealthydegaelle.com à bientôt 🙂

  2. Ça marche à chaque fois, les photos donnent envie…chez moi ma maman roule toujours les crêpes..c était même une petite guerre avec mon mari qui lui les pliait…

  3. Je vais m’empresser de faire des crêpes….et je n’attendrais pas la chandeleur.
    Les photos sont magnifiques comme toujours.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s