Élo dans la Farine

Si on n'a plus de brioche, mangeons des gâteaux

image

Pour votre petit déjeuner Pascal, je vous propose cette brioche d’origine portugaise : le folar. Elle symbolise la réconciliation et l’amitié.

Mais lisez la petite histoire pour en savoir un peu plus sur cette brioche particulière.

Il y a très longtemps vivait dans un village du Portugal une jeune fille qui rêvait de se marier très jeune. Mariana – ainsi s’appelait la jeune fille – priait tous les jours Sainte Catherine de lui donner un mari. Un beau jour, son oeu fut exaucé, mais au lieu d’un seul prétendant, Catherine en a eu deux : l’un était noble et riche; l’autre, un pauvre paysan, mais tous les deux étaient jeunes et beaux. Mariana ne savait pas lequel choisir et implora à nouveau l’aide de Sainte Catherine.
Pendant qu’elle faisait sa prière, le paysan vint à sa rencontre à l’église et lui demanda une réponse jusqu’au Dimanche des Rameaux. Tout de suite après son départ, ce fut le tour du noble de lui faire la même demande. Mariana était très confuse et ne savait pas du tout quelle décision prendre.
Dimanche des Rameaux arriva entre-temps et Mariana apprit que ses deux jeunes soupirants se battaient à mort à cause d’elle. Mariana courut jusqu’à l’endroit où ils se trouvaient et implora une fois de plus l’aide de Sainte Catherine. Arrivée sur place, le premier mot que Mariana prononça ce fut le nom du paysan; elle comprit ainsi que c’était lui qu’elle devait épouser.
La veille du Dimanche de Pâques, Mariana fut alertée par un ami que le noble avait l’intention de tuer son fiancé le jour de leur mariage. Et à nouveau elle adressa ses prières à Sainte Catherine.
Le lendemain, Mariana trouva sur sa table un gâteau surmonté d’un oeuf dur, et autour du gâteau il y avait les mêmes fleurs qu’elle avait mises sur l’autel de Saint Catherine. Mariana s’empressa d’aller chez son fiancé et, à son étonnement, apprit que celui-ci avait reçu un cadeau similaire. Ils crurent que les gâteaux et les fleurs étaient un cadeau du noble et se dirigèrent chez lui pour le remercier. Mais celui-ci leur dit qu’il avait reçu aussi le même cadeau Pour Mariana, tout ceci ne pouvait être que l’oeuvre de Sainte Catherine.
Les trois jeunes gens firent alors une promesse de réconciliation et, depuis ce jour-là, offrir un « folar » est devenu un symbole de réconciliation et d’amitié. D’après la tradition, les filleuls doivent offrir un bouquet de violettes à leur marraine le Dimanche des Rameaux, et la marraine doit offrir à ses filleuls un « folar » (brioche) le Dimanche de Pâques.

Très jolie légende que ma grand-mère me racontait enfant et c’est en ayant une pensée pour elle que je partage aujourd’hui cette recette.

Petite note : traditionnellement le façonnage n’est pas comme celui que j’ai fais. Ici j’ai voulu lui donner l’apparence d’une fleur en suivant le façonnage des hallots en forme de fleurs de Piroulie.

Le printemps, les oeufs, les fleurs, le partage… Je reste dans le thème de la légende non ?

C’est partis pour la recette

15cl de lait tiède, 20g de levure fraîche ou 1 sachet, 40g de beurre à température ambiante, 325g de farine, 1/2cc de sel, 50g de sucre, 1 œuf et 2 oeufs durs pour la décoration.

Dans la cuve de votre robot : mettez le lait, le sucre, l’œuf, la levure, la farine, le sel et le beurre. Pétrir une 20ene de minute jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse et élastique.
Laissez reposer dans un endroit tiède jusqu’à ce qu’elle doublé de volume.
Une fois la pâte levée, la divisée en 4 brins.

Pour le façonnage, je vous laisse allez voir chez Piroulie qui l’explique très bien. (Son blog regorge d’idées de tressages, une mine d’or pour la fan des tressages que je suis )
Ajoutez les oeufs durs, j’en ai mis 2 mais vous pouvez en mettre autant que vous le désirez.
Laissez pousser jusqu’à ce qu’elle doublé de volume et faire cuire 20-30 min dans un four à 170 degrés.
Une fois cuite, la dorer avec un peu de miel ou de gelée pour le coter brillant et esthétique ( cela n’apporte en rien au goût)

Résultat : une mie douce, filante et pas très sucrée. On a adorer.

Bon dimanche et joyeuse Pâques a vous et vos proches.
C’est pas tout mais :
Allez, vous venez vous asseoir pour goûter ?

image

Advertisements

4 thoughts on “Folar da Pascoa, brioche Pascale portugaise

  1. Claudie dit :

    J avoue que je suis venue lire pour l histoire,la boulange et moi on est pas trop amie 🙂 en tout cas je suis super contente tu nous apprend des choses !!!! Des bisouss

  2. Elo dit :

    Beaucoup de boulange par ici. Merci pour ton petits mot

  3. Elle est joliment réussie ta brioche !!!

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :