Pain d’épices confit d’oranges et chocolat


Épicé-Amer-Chocolaté

J’ai débuté mon histoire passionnelle avec le pain d’épices quand j’étais petite.
Notre mamie-nourrice nous en offrait de temps en temps pour le goûter.
De l’industriel avec un gros ours brun sur le paquet.
Nous le tartinions de beurre demi-sel (ou plus souvent de margarine), de miel ou de confiture.

Et puis en grandissant j’ai commencé à détester cela.
Trop sucré, trop dense, pas assez d’épices.
Trop de tout et pas assez de rien.

J’ai eu la chance adolescente, de faire mes études dans une très jolie ville bourguignonne. La capitale des Ducs.
Mais aussi capitale du pain d’épices.

Et j’y ai découvert le vrai, le bon et beau pain d’épices d’une jolie institutions dijonnaise fondée en 1776
Ma préférée.
Celui qu’on s’offre ou qu’on offre.
Bien épais et parfumé.
Qui se conserve et qui se bonifie avec le temps.
Fait traditionnellement en respectant des vrais procès, recette inchangée depuis des années.
Ces variantes aussi ; la nonnette à la confiture d’orange (ma préférée) qui me fait fondre et qui me rappelle mes années d’internat.
Je m’échappais du lycée pour aller chercher mon petit paquet en forme de tube fin et doré.
Je les dégustait dans un parc voisin proche de St Michel et du théâtre.
Comme rituel, un peu toquée aussi, j’ouvrais le paquet, les observaient, les admirait.
Je croquait d’abord la coque de glaçage qui les sublime.
Avant de tomber sur le moelleux du pain et l’amertume délicate de la marmelade qui me donnait des frissons, moi là non amatrice de cette saveur que j’aime quasi seulement dans la nonnette.

La vraie et la meilleure, l’incomparable et l’indescriptible c’est celle-ci.

Et puis en y repensant, comme pour compenser un manque, pleine de « saudades » j’ai fais ce petit pain.
Pensé comme une nonnette mais bien loin de la véritable qui reste indétronnable.

Pour le pain d’épice
150g d’eau, 30g de sucre, 150g de miel, 1 cc d’épices à pain d’épices, 95 g de beurre, 150g de farine de seigle, 1cc de levure chimique et 1 pincée de sel

-Préchauffer le four à 180°C.
-Dans une casserole, porter à ébullition l’eau, le sucre et le miel.
-Hors du feu, ajouter les épices et le beurre.
-Réserver 30 mins.
-Dans un saladier mélanger la farine, la levure et le sel.
-Et ajouter le mélange miel épicé.
-Verser la préparation dans cadre à pâtisserie de 30/40 cm.
-Cuire 12 mins.
-Quand c’est cuit, faire refroidir sur une grille.

-Recouvrir un moule à cake de papier sulfurisé.
-Découper 4 rectangles de pains de 30/10cms.
-Étaler une couche de marmelade sur un premier rectangle.
Déposer le rectangle suivant, le tartiner de marmelade
Et poursuivre jusqu’à ce qu’il n’y en ai plus.
-Réserver au congélateur.

Pour la coque au chocolat
350g de chocolat noir, 150g de noisettes torréfiées et 100g d’huile de tournesol
Et un petit pot de marmelade d’oranges amer.

-Faire fondre au bain marie le chocolat avec l’huile.
Il doit atteindre 25°C.
-Ajouter les noisettes torréfiées.
-Sortir le gâteau du congélateur et le déposer sur une grille.
-Verser le chocolat sur le gâteau et le napper totalement.
-Faire refroidir à température ambiante

Allez vous venez vous asseoir pour goûter ?

Recette inspirée et adaptée du blog sucre d’orge et pain d’épices

Publicités

3 commentaires

  1. Alors là, j’ai presque les larmes aux yeux : souvenirs des meilleures années de ma vie à Dijon…
    Merci pour la recette que je vais me dépêcher de faire et de déguster.

Un petit mot ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.